Daniel Alves, qui sera capitaine du Brésil contre le Cameroun : « Ma mission est de servir l’équipe nationale »



« Que représente ce match face au Cameroun pour vous ?
Pour moi, cela signifie porter le maillot de l’équipe nationale brésilienne. Peu importe que ce soit en Coupe du monde, en amical… Pour moi, c’est une raison suffisante d’être fier. Pouvoir boucler mon cycle international au sein de l’équipe nationale brésilienne en jouant une Coupe du monde est une grande satisfaction pour moi. Ça fait 16 ans que je suis là, en mettant tout mon meilleur au service de l’équipe nationale. La vie récompense toujours ceux qui aiment ce qu’ils font, qui se dévouent corps et âme à leur mission. Je récolte ce que j’ai semé en 16 ans.

Votre convocation a été contestée, ça vous a touché ?
C’est normal que les gens contestent à cause de mon âge. Mais je sais ce que je peux apporter à l’entraîneur, à l’équipe nationale et à mes coéquipiers. Historiquement, en Seleçao, il y a toujours quelqu’un qui trinque et maintenant c’est à moi, parce que tous les autres sont titulaires en Europe. Si j’étais à Barcelone, ce débat n’aurait peut-être lieu. Ça me dérange, mais ça ne m’affecte pas. Je ne suis pas masochiste, je ne veux pas que les gens disent du mal de moi, mais c’est facile à faire. Je préfère donc aller dans l’autre sens, donner le meilleur de moi-même à l’équipe brésilienne et au staff.

« Si je dois jouer du pandeiro, alors je serai le meilleur joueur de pandeiro »

Daniel Alves, défenseur brésilien

Vous n’avez pas remplacé Danilo pour le deuxième match, Tite a choisi Militao…
Nous avons 26 joueurs avec les mêmes grandes capacités de performance, nous avons un plan pour tout et nous, les joueurs, suivons le plan. Dans les deux matchs où je n’étais pas là, l’équipe avait besoin d’une meilleure défense. Moi, je suis aussi un bon attaquant. Ma mission est de servir l’équipe nationale brésilienne. Si je dois jouer du pandeiro, alors je serai le meilleur joueur de pandeiro.

Vous n’aviez pas été appelé pendant plusieurs mois à cause de votre niveau physique.
Oui, je n’étais pas dans ma meilleure condition au Mexique. On est en confiance avec le staff, on se dit toujours la vérité. Ils m’ont vu, ils ont vu que je n’étais pas dans la meilleure forme et ils ont décidé de ne pas m’appeler à cause de ça, parce que j’aurais dû être mieux. Pour faire partie de l’équipe nationale, je dois être à mon top. Alors je leur ai dit : dites-moi ce que je dois faire et je le ferai. S’il y a une chose que je suis, c’est un bon exécuteur de mes devoirs. Je suis attaché aux objectifs. Et c’est comme ça que j’ai regagné leur confiance. »



Source link

En bref

Daniel Alves, qui sera capitaine du Brésil contre le Cameroun : « Ma mission est de servir l’équipe nationale »

« Que représente ce match face au Cameroun pour vous ?Pour moi, cela signifie porter le maillot de l’équipe nationale brésilienne. Peu importe que ce soit en Coupe du monde, en amical… Pour moi, c’est une raison suffisante d’être fier. Pouvoir boucler mon cycle international au sein de l’équipe nationale brésilienne en jouant une Coupe …

Daniel Alves, qui sera capitaine du Brésil contre le Cameroun : « Ma mission est de servir l’équipe nationale » Lire la suite »

Abonnez vous

Recevez les dernières actualités dans votre boite mail.

You have been successfully Subscribed! Ops! Something went wrong, please try again.