la naissance de la tragédie


CRITIQUE – Une famille, une île, un drame. Un roman étourdissant.

Il fait un temps monstrueux cette nuit de février sur l’île de Iazza. Un temps parfait pour aller au carnaval. Deux petites filles se faufilent hors de leur chambre. Elles savent qu’elles n’ont pas le droit d’y aller, que leur père les grondera, qu’elles seront punies et cætera. Tant pis. Les voilà au milieu des rires et des ogres, ça a envoyé la sueur et le sucre, le diable est roi et danse. Mimi, 6 ans, serre fort la main de sa sœur Aïda, 8 ans. Elle lui sourit. «Si on se perd, on se retrouve ici.» Des hommes enflamment un démon de paille, les flammes rubis rougeoient. Aïda se retourne, Mimi n’est plus là. «Si on se perd, on se retrouve ici.» Elle l’attend mais elle ne revient pas. Aïda se dit qu’elle est rentrée et s’en convainc. Jusqu’au lendemain…

Le jour d’après dure deux décennies. Quand Véronique Ovaldé reprend son histoire, Aïda a un peu plus de 30 ans. Que s’est-il passé ce soir-là ? Et depuis ? Tout ce qu’on sait, c’est que l’enfant est devenu gardienne dans un hôtel à Palerme. Elle…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 69% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 0,99€ le premier mois

Déjà abonné ? Connectez-vous



Source link

En bref

la naissance de la tragédie

CRITIQUE – Une famille, une île, un drame. Un roman étourdissant. Il fait un temps monstrueux cette nuit de février sur l’île de Iazza. Un temps parfait pour aller au carnaval. Deux petites filles se faufilent hors de leur chambre. Elles savent qu’elles n’ont pas le droit d’y aller, que leur père les grondera, qu’elles …

la naissance de la tragédie Lire la suite »

Abonnez vous

Recevez les dernières actualités dans votre boite mail.

You have been successfully Subscribed! Ops! Something went wrong, please try again.