Les dirigeants latino-américains appellent à davantage de financements internationaux lors du sommet de Buenos Aires



Publié le: Modifié:

Les pays d’Amérique latine et des Caraïbes ont appelé mardi à davantage de financements internationaux dans la région suite aux crises économiques et climatiques, dans une déclaration finale à l’issue d’un sommet tenu dans la capitale argentine de Buenos Aires.

“Nous avons souligné la nécessité pour les institutions financières régionales internationales, telles que les banques multilatérales de développement, d’améliorer les facilités de crédit grâce à des mécanismes propres, équitables, transparents et accessibles”, indique le document.

La “Déclaration de Buenos Aires” en 111 points du septième sommet de la Communauté des États d’Amérique latine et des Caraïbes (CELAC) décrit comment les effets du COVID-19, du changement climatique et de la guerre en Ukraine se sont répercutés sur la région.

“Nous exprimons notre inquiétude face au fait que plusieurs pays sont sortis de la pandémie avec des niveaux de dette publique plus élevés”, a-t-il déclaré.

La déclaration a également souligné l’importance de la démocratie dans la région, a exprimé son soutien aux négociations entre le gouvernement vénézuélien et son opposition et a exigé que les États-Unis lèvent leur blocus sur Cuba.

Le président vénézuélien Nicolas Maduro a envoyé un message enregistré disant qu’il avait choisi de ne pas y assister en raison de “conspirations permanentes, de la menace permanente, d’embuscades calculées”.

La présence du président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva au sommet a quant à elle marqué son premier voyage à l’étranger depuis son entrée en fonction le 1er janvier, ainsi que le retour du Brésil à la CELAC après le départ de son prédécesseur Jair Bolsonaro.

>> “Le Brésil est de retour”, salue Lula au sommet des dirigeants d’Amérique latine

Le président uruguayen Luis Lacalle Pou était une voix dissidente, appelant les dirigeants à ne pas avoir une vision unilatérale selon leur idéologie, et affirmant “il y a des pays ici qui ne respectent ni la démocratie, ni les institutions, ni les droits de l’homme”.

Il n’a identifié aucune nation par son nom.

Saint-Vincent-et-les Grenadines a été élu pour assurer la présidence tournante de la CELAC pour 2023.

(Reuters)



Source link

En bref

Les dirigeants latino-américains appellent à davantage de financements internationaux lors du sommet de Buenos Aires

Publié le: 25/01/2023 – 04:03Modifié: 25/01/2023 – 07:28 Les pays d’Amérique latine et des Caraïbes ont appelé mardi à davantage de financements internationaux dans la région suite aux crises économiques et climatiques, dans une déclaration finale à l’issue d’un sommet tenu dans la capitale argentine de Buenos Aires. “Nous avons souligné la nécessité pour les …

Les dirigeants latino-américains appellent à davantage de financements internationaux lors du sommet de Buenos Aires Lire la suite »

Abonnez vous

Recevez les dernières actualités dans votre boite mail.

You have been successfully Subscribed! Ops! Something went wrong, please try again.